Vous êtes sur
Accueil > HISTOIRE > Stades

stade-costieres

 Stade des Costières

Nîmes Olympique eut son grand stade après 20 ans de bataille… et ironie de l’histoire, c’était la fin de la GRANDE PERIODE de Nîmes…

Le premier match aux Costières le 4 mars 1989, Nîmes – Montceau attira 3 647 spectateurs. Une arène vide pour un stade pouvant recevoir près de 29 000 spectateurs. (actuellement, il est homologué pour 18 482 spectateurs – chiffre de la Ligue)

Depuis notre stade n’a connu la division 1 que 2 ans. (91/92 et 92/93). Seul Istres en 2004/2005, nous refera connaître les parfums de la Ligue 1.

Lors de la saison 2005-2006, le SC Bastia fut condamné à jouer ses deux derniers matchs « à domicile » sur terrain neutre suite à l’envahissement du terrain contre Caen. Le club corse se tourna vers le Stade des Costières.

Le record d’affluence fut établi au cours de la saison 91/92 avec 23 015 spectateurs pour Nîmes – Marseille.

Un match de l’équipe de France s’y déroulera en 1996, France – Grèce devant 23 454 spectateurs.
L’équipe de France 1998 rencontra Marseille le 4 novembre 2002 au profit des victimes des inondations dans le Sud-Est de la France en septembre 2002. (défaite 4 à 1 )

 En 1994, la phase Finale de l’Euro Espoirs a est partagé entre Nîmes et Montpellier. Un match de demi-finale et le match pour la « ème place se déroule aux Costières.

 L’Equipe de France Féminine foulera elle aussi a 2 reprises la pelouse des Costières.

Très peu de grands moments donc aux Stade des Costières, (à part la montée en Ligue 2 et la victoire contre Laval 3 à 1)  la plupart grâce à la Coupe de France.

Qui ne se rappelle pas d’un Nîmes – Montpellier ou d’un Nîmes – Sochaux gagné 4 à 3 après avoir été mené 3 à 1.

Photo : delcampe

 Stade Jean Bouin

Nîmes Olympique voit le jour le 12 avril 1937, le 04 juin 1937 elle est acceptée comme équipe professionnelle et enfin le 02 août elle est admise pour jouer en pros au groupe B de la deuxième division.

L’équipe va jouer sur le stade du Sporting Club de Nîmes à qui il appartient, le stade Parc des Sports. Malheureusement, celui-ci va être saisi par une société qui avait consenti des prêts à l’équipe.

Le stade est alors racheté pour 100 000 francs par Mrs Chambert, Rambaud et Giran et sera nommé quelques temps après, Stade Jean Bouin.

Le 1er match amical a lieu le 8 août 1937 contre le S. O. Montpellier venu gratuitement. Nîmes perd 4 à 1. Le but nîmois est marqué par Joumard. (c’est donc le premier buteur du Nîmes Olympique). Le deuxième match se jouera le 14 août contre Alès, match perdu 3 à 0.

Le 22 août, premier match officiel à Jean Bouin contre St-Etienne. Nouvelle défaite 2 à 0 devant 3 000 spectateurs. Pour la petite histoire, le prix des places est de 10 francs en tribune et 5 francs en populaires.

Peu de temps après, la seconde guerre mondiale débute, et le football passe au second plan.

Celui-ci va renaitre à partir des années 1945/46 et en même temps les plus grandes heures de Nîmes Olympique et du Stade Jean Bouin.

Le 10 Novembre 1952, lors de Nîmes – Reims, sous la poussée du public (14 000 spect.) le mur au bord du terrain cède. Cela se reproduira en 1961, toujours pour Nîmes – Reims, et le 25 mars 1972, lors de Nîmes – Marseille perdu 3 à 1.

En 1958, les gradins en bois sont remplacés par des gradins en ciment.

Le 4 octobre 1959, la police ouvre le portail du côté petite butte pour que les spectateurs puissent voir le match sur la pelouse. Nîmes gagne Nice 5 à 1.

Premier match en nocturne le 17 06 62, en coupe Rappan (Nîmes – Saravejo); le premier match en championnat sera le 18 08 62 pour un Nîmes – Bordeaux perdu 2 à 1.

Le 14 août 1962 pose du tableau de score électrique.

En Mars 1976, le Comité Directeur refuse d’améliorer l’éclairage, mais la Ligue les oblige à le faire en octobre. (pour 30 000 euros à l’époque, somme dérisoire, mais on ne badinait pas avec l’argent à Nîmes)

Le 20 décembre 1977, la municipalité achète le stade au club.

Le 17 février 1989 dernier match pro : Nîmes – Istres.

1996 – 1997 : démolition du stade.

Planète Nîmes Olympique

Top